Skip to main content

Recherche sur les maladies infectieuses

Principale cause de décès dans le monde, les maladies infectieuses sont une menace constante pour la santé publique. La recherche de pointe sur la COVID-19, la maladie à virus Ebola et la fièvre Zika témoigne de la volonté du Canada d’améliorer la santé de la population mondiale.

 

Chefs de file :

Saskatoon, Edmonton, Winnipeg et Québec City

Le Canada, à l’avant-garde de la R et D

Le VIDO-InterVac (International Vaccine Centre de la Vaccine and Infectious Disease Organization), à Saskatoon, est un chef de file mondial de la recherche sur les maladies infectieuses et du développement de vaccins. Il s’agit d’un des rares endroits au Canada où l’on trouve des installations de niveau de biosécurité 3. Le VIDO-InterVac a fait plusieurs grandes découvertes dans le domaine des vaccins pour animaux dans ses installations de confinement biologique construites au coût de 200 millions de dollars. On y étudie chaque année 150 maladies infectieuses et vaccins. En outre, le VIDO-InterVac a été le premier laboratoire au Canada à isoler le virus de la COVID-19 et à mettre en place un modèle d’expérimentation animale. Il s’agit également du premier laboratoire au Canada à faire passer un vaccin à la première phase des essais sur les animaux.

Exemples de réussite :

Des chercheurs du Li Ka Shing Institute of Virology de l’Université de l’Alberta ont collaboré à la mise au point du premier traitement antiviral oral au monde pour l’hépatite B. En 2020, le Dr Michael Houghton d’Edmonton, qui est titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la virologie, a reçu le prix Nobel de physiologie ou de médecine pour sa découverte du virus de l’hépatite C.

Le Centre scientifique canadien de santé humaine et animale, à Winnipeg, est un chef de file mondial en sciences de laboratoire dans le domaine des maladies infectieuses et le premier établissement au monde à abriter des laboratoires de biosécurité animale et humaine de niveau 4 sous un même toit.

Des scientifiques du Laboratoire national de microbiologie, au Manitoba, ont grandement fait progresser les connaissances scientifiques et ont renforcé la recherche de traitements contre la maladie à virus Ebola. Les chercheurs développent actuellement des traitements et des vaccins pour d’autres maladies de niveau 4, dont la fièvre de Lassa, la maladie à virus de Marburg et la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.

Le Centre de recherche en infectiologie (CRI) de l’Université Laval, à Québec, est le plus grand institut du genre au Canada et le cinquième au monde. Son équipe a été la première au monde à mener un essai clinique pour un vaccin contre la fièvre Zika.

Immunovaccine, une société d’immuno-oncologie de stade clinique située à Halifax, s’efforce de transformer la façon dont nous utilisons notre profil immunitaire pour lutter contre certaines des maladies les plus complexes et les plus dévastatrices du paysage médical actuel.