Skip to main content

Médecine régénératrice

Des pionniers canadiens de la médecine régénératrice révolutionnent les industries traditionnelles de la santé en promettant de traiter, de gérer et de guérir certaines des maladies les plus dévastatrices et les plus coûteuses du monde grâce à des remèdes novateurs contre les cardiopathies, le diabète, le cancer et plus encore.
 

Chefs de file :

Vancouver, Toronto, Ottawa, Montreal, Québec City

Exemples de réussite :

L’arsenal d’outils de recherche en biologie cellulaire de l’entreprise vancouvéroise STEMCELL Technologies comprend la thérapie CAR-T, une immunothérapie en plein essor qui permet de cibler et de traiter efficacement certains types de leucémie en cherchant et en détruisant les cellules cancéreuses.

 

Toronto est à l’avant-garde de la recherche en médecine régénératrice

En 1961, deux scientifiques torontois, James Till, un biophysicien, et Ernest McCulloch, un hématologue, ont publié dans Radiation Research des résultats prouvant l’existence des cellules souches : des cellules capables de s’autorenouveler de façon répétée à diverses fins. Des chercheurs du Centre for Commercialization of Regenerative Medicine et du Princess Margaret Cancer Centre de Toronto, un chef de file mondial de la recherche sur les cellules souches et le plus grand centre intégré de recherche, d’enseignement et de traitement du cancer au Canada, poursuivent les travaux de ces deux pionniers du domaine.
 

Réseaux d’experts à l’échelle du Canada

L’Ontario Institute for Regenerative Medicine (OIRM), qui s’est donné pour mission de transformer le traitement des maladies incurables, fait de l’Ontario un chef de file mondial dans la conception et la distribution de produits et de traitement à base de cellules souches. Le Réseau de cellules souches d’Ottawa est un organisme national à but non lucratif ayant pour vocation de soutenir la recherche sur les cellules souches et la médecine régénératrice, de former la prochaine génération de chercheurs et de mener des campagnes d’information partout au Canada.
 

Chefs de file en matière de recherche

L’Alberta Diabetes Institute d’Edmonton est un établissement de pointe qui étudie la biologie et la physiologie cellulaires des îlots de Langerhans, ainsi que l’immunologie, les traitements cellulaires et d’autres thérapies. Le Laboratoire d’organogénèse expérimentale de Québec est l’un des premiers laboratoires dans le monde à réaliser, grâce à l’ingénierie tissulaire, la reconstruction d’organes à partir de cellules humaines normales.