Skip to main content

Océans

Le Canada, bordé sur trois côtés par des océans, possède un littoral aussi vaste que diversifié. Abritant par ailleurs un cinquième de l’eau douce de la planète, il s’illustre comme chef de file mondial en développant son « économie bleue » de façon durable.

Le secteur océanique canadien compte plusieurs instituts de recherche :

  • Institut océanographique de Bedford, Halifax, Nouvelle-Écosse
  • Canadian Institute of Fisheries Technology, Halifax, Nouvelle-Écosse
  • Centre de recherche sur l’aquaculture et l’environnement, Vancouver, Colombie-Britannique
  • Centre de recherche en génie océanique, côtier et fluvial, St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Ocean Frontier Institute, Halifax, Nouvelle-Écosse, et St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Ocean Networks Canada, Victoria, Colombie-Britannique

 

Chefs de file :

Victoria, Vancouver, Québec, Fredericton, Saint John, Halifax, Charlottetown et St. John’s.

 

 

Exemples de réussite :

L’initiative Ocean Networks Canada, basée à Victoria, est à l’origine des projets Neptune et Venus, les premiers observatoires océaniques sous-marins de la région connectés directement à Internet. Les données qu’ils récoltent servent à des fins d’analyse et informent les décideurs sur tout enjeu qui concerne les collectivités côtières et la santé de leurs écosystèmes.

 

Le Port de Québec, dans le cadre de son projet Laurentia, a investi 775 millions dans la construction du terminal pour porte-conteneurs le plus écologique et le plus avancé sur le plan technologique en Amérique du Nord. Il s’agira du seul terminal intérieur sur le continent nord-américain capable d’accueillir la prochaine génération de gros navires de charge.

 

L’entreprise frédérictonnaise Teledyne CARIS est parmi les chefs de file mondiaux dans le domaine des logiciels de cartographie océanique et hydrographique. Elle se spécialise dans le traitement des données provenant de sonars, de lidars et d’autres capteurs pour créer des cartes et des modèles du fond de l’océan.

 

Aspin Kemp & Associates, une entreprise de Charlottetown, se spécialise dans les solutions d’ingénierie pour le secteur maritime. Elle a conçu le tout premier système de propulsion hybride pour bateau-remorqueur.

 

Sustainable Blue, une entreprise d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, a mis au point des installations terrestres de grossissement en eau de mer qui permettent d’élever des saumons de l’Atlantique toute l’année.

 

SubC Imagerie, de Terre-Neuve-et-Labrador, crée de l’équipement vidéo intelligent à la fine pointe de la technologie pour les marchés des opérations extracôtières et sous-marines. Elle a notamment mis au point la technologie utilisée en 2012 dans une expédition qui avait pour but de retrouver l’épave de l’avion d’Amelia Earhart et dans une expédition vers l’épave du Titanic.

 

Basée à St. John’s, eDNAtec, une entreprise innovatrice du domaine des technologies relatives à l’ADN environnemental, révolutionne actuellement la manière d’évaluer, de surveiller et de décrire l’océan. Le système OceanDNA est utile dans différents secteurs océanographiques et peut servir à orienter la gestion durable des océans.