Skip to main content

Accroître le potentiel du Canada à accueillir de grands événements internationaux

Destination Canada reconnaît depuis longtemps l’importance des congrès internationaux pour les destinations et les organisations. Tout récemment, son équipe des Événements d’affaires a lancé l’Initiative d’événements licornes, un tout nouveau programme qui vise à informer les organismes gouvernementaux des grands événements qui concordent avec les centres d’excellence du Canada, dans le but de souligner leur rôle important dans la croissance économique et le développement des destinations.

Dans cet article, Virginie De Visscher, directrice principale du développement, Secteurs économiques, à Destination Canada, discute du programme avec Meetings Mean Business Canada, un organisme qui collabore avec l’Association de l’industrie touristique du Canada et Événements d’affaires Destination Canada pour présenter les retombées économiques et sociales du secteur des réunions d’affaires à tous les ordres du gouvernement et à tous les Canadiens.
 

Meetings Mean Business Canada : Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est un « événement licorne »?

Virginie : Bien sûr! Souvent employé dans un contexte financier, le terme « licorne » décrit une catégorie distincte d’entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars. On qualifie ce type d’entreprise de « licorne » afin de mettre en évidence la rareté de ce statut.

Cette même idée peut être transposée au monde des congrès internationaux. Ainsi, le terme « événement licorne », une expression inventée par Destination Canada, sert à désigner une catégorie de congrès d’envergure qui ont acquis une renommée mondiale et qui génèrent pour les pays hôtes des retombées économiques et sociales tangibles et observables. Par exemple, nous avons pu constater, grâce à des formules bien établies, qu’un congrès accueillant 3 000 personnes génère près de 4 millions de dollars en dépenses directes de délégués, notamment pour l’hébergement, les repas, le magasinage, etc.

De façon générale, pour qu’un congrès international soit considéré comme un événement licorne, il doit viser des résultats concrets et durables, qui s’alignent sur au moins l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Cela est particulièrement important après la pandémie de COVID-19, à une époque où les préoccupations grandissantes face aux changements climatiques renforcent la nécessité de justifier la tenue de congrès en personne qui réunissent des milliers de congressistes au même endroit.

Toutes les villes aimeraient accueillir ce type d’événements, mais leur organisation peut représenter tout un défi. C’est là qu’entre en jeu notre nouvelle initiative.

Meetings Mean Business Canada : Que fait-on pour augmenter les chances que ces événements licornes soient tenus au Canada?

Virginie : Les villes du monde entier se livrent une concurrence féroce pour attirer des événements de ce calibre, mais nous savons qu’une bonne candidature repose sur un financement adéquat et un soutien continu du fédéral. C’est pourquoi nous nous sommes concertés avec nos partenaires de destinations partout au pays pour dresser une liste d’une vingtaine d’événements de renommée mondiale à cibler. Il s’agit d’événements liés aux six secteurs économiques prioritaires dans lesquels le Canada jouit d’un avantage concurrentiel, soit les technologies, les sciences de la vie, la fabrication de pointe, l’agroentreprise, les ressources naturelles ainsi que la finance et l’assurance. Tous ces événements devraient avoir lieu entre 2023 et 2032.

Ces événements sont au cœur d’une initiative de sensibilisation qui sera lancée cet automne en collaboration avec des partenaires du gouvernement fédéral pour faire valoir les avantages d’accueillir des congrès internationaux au Canada. Plus précisément, l’initiative s’appuiera sur une communication active auprès des décideurs politiques (cabinets de ministres) et administratifs (cabinets de sous ministres).

Meetings Mean Business Canada : En quoi consiste l’initiative de sensibilisation?

Virginie : Notre initiative visera à informer les décideurs des ministères fédéraux concernés des occasions d’accueillir des événements ciblés. Nous avons classé ces événements ciblés en fonction du secteur auquel ils se rapportent, puis nous les présenterons au ministère responsable du secteur en question. Par exemple, nous présenterons les événements ciblés portant sur les sciences de la vie à Santé Canada, ceux portant sur l’agroentreprise à Agriculture et Agroalimentaire Canada, ceux portant sur les ressources naturelles à Ressources naturelles Canada, et ainsi de suite.

Meetings Mean Business Canada : Pouvez-vous nous en dire plus sur les avantages d’accueillir ce type d’événements?

Virginie : Si nous en accueillons au Canada au cours des prochaines années, les événements licornes pourraient grandement contribuer à accélérer la relance économique dans l’après COVID-19. Les effets se feront surtout ressentir dans les grands centres urbains à l’échelle du pays, particulièrement touchés par la pandémie, où l’on pourrait voir un afflux de clients dans les hôtels, les restaurants, les centres de congrès et autres commerces.

Par ailleurs, ces événements encouragent la collaboration intersectorielle et l’innovation, attirent des talents étrangers, favorisent l’établissement de nouveaux partenariats en matière de recherche et de développement, stimulent le commerce et ouvrent la porte à de nouvelles occasions d’investissement. Ils peuvent aussi inciter les délégués à revenir en tant que visiteurs d’agrément ou même en tant que résidents. En somme, les événements licornes ont le potentiel de générer des retombées durables pour les centres urbains du Canada.

Meetings Mean Business Canada : Quel est l’objectif ultime de l’Initiative d’événements licornes?

Virginie : Notre objectif est de faire connaître la stratégie des secteurs économiques pour les événements d’affaires de Destination Canada, qui vise à attirer des congrès internationaux portant sur nos six secteurs économiques prioritaires. Nous voulons également mettre en évidence les retombées pour tous les ordres du gouvernement ainsi que l’importance de tirer parti des congrès internationaux pour stimuler la croissance économique et le développement des destinations.

Plus concrètement, nous espérons que notre stratégie de communication ciblée nous permettra d’établir avec nos partenaires de la famille fédérale un processus de collaboration officialisé pour attirer les événements nécessitant un soutien gouvernemental. Ce niveau de coordination avec le gouvernement fédéral donnerait un avantage concurrentiel aux destinations canadiennes qui présentent leur candidature pour accueillir de futurs événements internationaux, tout en augmentant les chances que ces événements soient tenus au Canada.
 

Vous voulez en savoir plus sur l’Initiative d’événements licornes de Destination Canada? Communiquez avec Virginie De Visscher à l’adresse devisscher.virginie@destinationcanada.com